Les médecins d’État en RDC sont en colère. Ils s’estiment lésés et avaient décidé d’arrêter le travail ce lundi 12 juillet. Mais ce week…

Congo - Kinshasa

RDC : malgré l'avancée des discussions, les médecins d'État menacent toujours de faire grève

Les médecins d’État en RDC sont en colère. Ils s’estiment lésés et avaient décidé d’arrêter le travail ce lundi 12 juillet. Mais ce week-end, le gouvernement a organisé une table-ronde avec trois syndicats de médecins autour des revendications des blouses blanches.

Le climat de la réunion a, semble-t-il, été bon. Mais ce seront les assemblées générales prévues ce lundi qui décideront de la levée ou non de la grève à Kinshasa.

« Les syndicats mixtes que nous avons rencontrés, ont échangé avec nous et vont se concerter avec leur base, explique le docteur Juvenal Muanda Nlenda, secrétaire général du SYMECO (Syndicat des médecins de la RDC). Ils ont considéré la bonne volonté du gouvernement et cette considération nous rassure. »

Assemblées générales

Selon le docteur, seules les assemblées générales auront le dernier mot : « S’il n’y a pas satisfaction aux revendications posées, la grève commence. Comme il y a une instruction consistant à demander aux médecins des assemblées générales, ils vont se retrouver, ils vont se réunir et émettre l’avis définitif. »

Les discussions sur les différents points pourraient commencer dès ce lundi 12 juillet entre le gouvernement et les syndicats des médecins.

Rédaction
Journaliste