Le Premier ministre malien Moctar Ouane, reconduit dans ses fonctions, a poursuivi, mardi 18 mai, les consultations en vue de la formation…

Mali

Mali : poursuite des consultations en vue de la formation du futur gouvernement

Le Premier ministre malien Moctar Ouane, reconduit dans ses fonctions, a poursuivi, mardi 18 mai, les consultations en vue de la formation du futur gouvernement. Une délégation de l'ancienne majorité et de la société civile ont été reçues. Le M5-RFP, mouvement politique qui a participé à la chute de l'ancien président IBK et qui est très critique vis-à-vis de la transition, est allé en rang dispersé. Ainsi, l'Union pour la République et la démocratie (URD), principal parti du M5, a annoncé au Premier ministre sa ferme volonté de l'accompagner dans la formation de la nouvelle équipe.

La délégation de l'Union pour la République et la démocratie (URD), principale formation du M5, était conduite par son président. Ambiance plutôt chaleureuse. Le parti de feu Soumaïla Cissé a d’abord officiellement félicité le Premier ministre Moctar Ouane pour sa reconduction à la tête du gouvernement. L’URD a ensuite souhaité la mise en place d’un gouvernement inclusif avant de se déclarer disponible pour la suite des événements.

Discussions

À l’intérieur du parti, on ne le cache plus. Si le Premier ministre propose l’entrée de cadres de l'Union pour la République et la démocratie dans le futur gouvernement, en revanche, une frange du M5 conduite par une autre figure, Dr. Choguel Maïga, n’est, pour le moment, pas disposée à « franchir le Rubicon ». Ils l’ont dit au Premier ministre. Les discussions se poursuivront probablement.

Plusieurs autres regroupements politiques ont marqué, après la rencontre avec le Premier ministre, leur accord pour faire partie du gouvernement d’ouverture. D’après nos informations, dans la nouvelle équipe, le Premier ministre et le président de transition, Bah N'Daw, souhaitent également l’entrée de plusieurs personnalités de la société civile.

Grève

Par ailleurs, c'est le second jour de grève de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), mouvement également suivi à Bamako et à l’intérieur du pays. Mais les banquiers ont décidé d’alléger le mouvement. Dès ce mercredi par exemple, les distributeurs de billets de banques seront approvisionnés et les transferts et virement de salaire effectués.

Rédaction
Journaliste