Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, est sous contrôle judiciaire et inculpé dans une affaire de viol présumé, mais il crie au complot…

Senegal

Sénégal : Ousmane Sonko rend visite à ceux qui l'ont soutenu

Ousmane Sonko, leader du parti Pastef, est sous contrôle judiciaire et inculpé dans une affaire de viol présumé, mais il crie au complot ourdi par Macky Sall pour l'écarter de la prochaine présidentielle. Son arrestation a déclenché de violentes émeutes ces dernières semaines au Sénégal. L'opposant a rendu visite aux organisations qui l'ont soutenu.

Dans le cadre de sa tournée de remerciement de toutes les organisations qui l’ont soutenu après son arrestation il y a deux semaines, l’opposant sénégalais a rendu visite mardi au mouvement Frapp-France dégage, dont le leader Guy Marius Sagna est actuellement incarcéré. L'occasion pour Ousmane Sonko de faire une mise au point alors qu'il a souvent surfé sur un sentiment anti-France dans ses discours.

Ces dernières semaines, le Sénégal a été le théâtre d'affrontements entre jeunes et forces de l'ordre, de pillages et de saccages après l'arrestation de l'opposant, arrivé troisième de la présidentielle de 2019. Des émeutes au cours desquelles des enseignes françaises comme des supermarchés Auchan ont été pillées, vandalisées ou saccagées. Khalifa Sall appelle à une union de l'opposition.

Ousmane Sonko a également rendu visite à Khalifa Sall, l’ancien maire de Dakar, qui avait été condamné en 2018 pour détournement de fonds publics, puis gracié par le chef de l’État en septembre 2019. Depuis, Khalifa Sall était resté discret. Mais après les récents événements, puis la suspension de la mobilisation après de médiations, notamment de guides religieux.

Mamadou Mactar Sarr
JRI et correspondant - Sénégal