Originaire de la République démocratique du Congo, le congolais Antoine Kesia-Mbe siégera dorénavant au prétoire de la Cour pénale…

Congo - Kinshasa

Justice : Le Congolais Antoine Kesia-Mbe Mindua élu 2e vice-président de la CPI

Originaire de la République démocratique du Congo, le congolais Antoine Kesia-Mbe siégera dorénavant au prétoire de la Cour pénale internationale. C'est suite à son élection en qualité de deuxième Vice-président de cette haute juridiction internationale qui réprime des infractions dites des crimes de guère, crimes contre l'humanité et de génocide. 

En date du  11 mars 2015, les juges de la CPI ont procédé au vote pour élire leurs pairs qui devront assurer la présidence de leur juridiction durant les 3 années. 

Parmi ces trois  nouveaux membres élus, on y trouve un juge congolais. Il s'agit du juge Antoine Kesia-Mbe Mindua. Ce dernier va bel et bien travailler au côté du président de la CPI le juge Piotr Hofmański et de la première vice-présidente la juge Luz del Carmen Ibáñez Carranza.

« Je suis reconnaissant à mes collègues juges de m’avoir confié une responsabilité aussi importante. Tout en étant conscient de la gravité des défis à venir, je suis pleinement attaché à la tâche », a dit ce juge cité dans le communiqué de la CPI rendu public ce même jeudi.

Né en 1956, le juge Antoine Kesia-Mbe Mindua a un parcours échelonné après avoir étudié le droit et les sciences politiques à Kinshasa (République démocratique du Congo), à Nancy et Strasbourg (France) et à Genève (Suisse).

Il a été désigné juge à compter du 11 mars 2015 pour un mandat de neuf ans. Élu du Groupe des États africains, liste B.

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC