Que vont devenir les quelque 600 casques bleus originaires du Congo-Brazzaville déployés dans le sud-ouest de la Centrafrique et que l'ONU…

"Les Nations unies ne font aucun suivi avec les autorités de Brazzaville"

RCA : quel avenir pour les casques bleus du Congo-Brazzaville ?

Que vont devenir les quelque 600 casques bleus originaires du Congo-Brazzaville déployés dans le sud-ouest de la Centrafrique et que l'ONU a décidé de rapatrier ?

Il y a deux semaines, l'ONG Aids Free World avait fait fuiter deux documents confidentiels des Nations unies, un rapport d'évaluation et un mémo dans lequel le général Balla Keita qui commande les casques bleus en Centrafrique qualifiait ce bataillon de "bien connu pour son comportement en matière d'abus sexuels, de trafic de carburant et d'indiscipline" ajoutant qu'il avait adressé pas moins de six blâmes— au commandant de ce bataillon depuis le début de l'année.

Aujourd'hui Paula Donova, co-directrice l'ONG Free Aids World à l'origine de la fuite à travers sa campagne Blue code se félicite de la décision du secrétaire général des Nations unies mais regrette qu'elle arrive si tard car, selon ses informations, cela fait deux ans déjà que les Nations unies sont au courant du problème et demande surtout à l'ONU et au Congo-Brazzaville de poursuivre les auteurs présumés d'abus sexuels.

Rédaction
Journaliste