Deux écoliers finalistes du primaire ont été tués et une dizaine de surveillants examinateurs portés disparus au terme des accrochages survenus entre l’armée loyaliste et une milice dans le groupement Nyamaboko II, au dernier jour du Tenafep, a affirmé la ministre provinciale en charge de l’Éducation au Nord-Kivu, dans une mise au point devant la presse ce vendredi à Goma.

Congo - Kinshasa

RDC/MASISI : 2 élèves finalistes du primaire tués dans un centre d'examen

Deux écoliers finalistes du primaire ont été tués et une dizaine de surveillants examinateurs portés disparus au terme des accrochages survenus entre l’armée loyaliste et une milice dans le groupement Nyamaboko II, au dernier jour du Tenafep, a affirmé la ministre provinciale en charge de l’Éducation au Nord-Kivu, dans une mise au point devant la presse ce vendredi à Goma.

Cette autorité provinciale qui déploré cet incident malheureux a, au nom du Gouverneur Carly Nzanzu, présenté les condoléances aux familles éprouvées avant de rassurer que tout est mis en œuvre pour dénicher les auteurs de cette situation malheureuse en vu qu’ils soient traduits en justice.

Par ailleurs, une cinquantaine de finalistes du primaire du centre d’épreuve de Kachiro, dans la chefferie de Bwito en territoire de Rutshuru, n’ont pas eu accès à leurs centres d’examen  suite aux troubles attribués à des groupes armés, apprend-on d’une source émanant de la société civile de cette contrée.

Ces écoliers avaient fui avec leurs parents, à la veille de passation d’examens, suite à des troubles orchestrés par des groupes armés. Étant éloignés du centre de passation des épreuves, ces écoliers finalistes ont tout simplement observé impuissants, comme qui dirait, à l’impossible nul n’étant tenu.

La société civile qui confirme l’information, plaide en faveur des écoliers finalistes afin que les autorités en charge de l’éducation de les remettre dans leurs droits d’organiser pour eux un test.
 

Enoch David Aluta
Journaliste