En Mauritanie, les 2500 enseignants du secteur privé tirent la sonnette d’alarme

Ils affirment ne pas avoir touché de salaire depuis le mois de février 2020. Les écoles sont fermées depuis le 10 mars, dans le cadre des mesures pour lutter contre le coronavirus. Et les enseignants du secteur privé n’ont toujours rien reçu, affirme le syndicat de ce secteur.

Rédaction
Journaliste