Côte d'Ivoire : la réunification du FPI a du plomb dans l’aile

Le Front populaire ivoirien (FPI) est scindé en deux depuis plusieurs années. D’un côté, le FPI reconnu par les autorités, et dirigé par Pascal Affi N’Guessan. De l’autre, la frange surnommée FPI « GOR », pour « Gbagbo ou rien », refuse de reconnaître la première. Ces deux entités ont entamé une réunification après la visite de Pascal Affi N’Guessan à Laurent Gbgabo à Bruxelles en janvier. Mais à quatre mois et demi de la présidentielle, le processus marque un coup d’arrêt.

Rédaction
Journaliste