Le parti de l'esprit d'avril 48 pour la résolution par le biais de son Président national, M. Mpodol Jean-Marc Ngoss a formulé une série de…

Cameroun

Camerounais : les 15 Suggestions du parti de l'esprit d'avril 48 pour la résolution de la crise anglophone

Le parti de l'esprit d'avril 48 pour la résolution par le biais de son Président national, M. Mpodol Jean-Marc Ngoss "prochain chef de l'état camerounais", a formulé une série de recommandations. Au total 15 suggestions pour  mettre fin à la crise anglophone au Cameroun. 

La crise qui sévit dans les régions anglophones du Cameroun, n'a pas laissé indifférent le Président du PEA 48. Ce dernier dans une tribune, a listé 15 suggestions qu'il juge indispensables pour ramener la paix dans des régions anglophones secouées par une profonde crise sociopolitique. Ces 15 suggestions, se présente de la manière suivante : 

"1 - Promulguer une loi d'Amnistie Générale pour tous ceux/celles impliqués dans cette crise et qui signeront un engagement préventif de ne plus récidiver.

2 - Mettre en place la Commission pour la gestion d'un dialogue inclusif appelé "Vérités,Suggestions et Harmonie", indemniser les familles des victimes de cette crise.

3 - Mettre en place un poste de vice-président puis, organiser dorénavant un scrutin plurinominal à l'élection présidentielle avec le Vice-président comme successeur constitutionnel.

4 - Légiférer pour que, 30% de nos sociétés d'État soient désormais gérées par les ressortissants des deux régions anglophones.

5 - Réserver 25% de notre Parlement (45 députés) pour les deux régions anglophones, soit vingt pour le Sud-Ouest et vingt-cinq pour le Nord-Ouest.

6 -  Deux de nos cinq ministères de souveraineté seront gérés par des compatriotes des deux régions anglophones.

Les ministères de souveraineté 

A - Ministère de la Justice

B - Ministère des Finances

C - Ministère de la Défense

D - Ministère des Affaires étrangères

E - Ministère de l'Administration territoriale

 

7 - Appliquer le bilinguisme dans toutes les formations sécuritaires au Cameroun (Gendarmerie, Police, Douanes, Administration Pénitentiaire etc ...).

8 - Après 2 ans de magistère, Rendre le bilinguisme "français-anglais" effectif et obligatoire pour tous les ministres, fonctionnaires, travailleurs, élèves et étudiants.

9 - Mettre en place le comité scientifique pour la création d'une langue officielle camerounaise appelée Moumîr (en hommage à Félix Roland Moumié).

10 - Dévaloir 25% de notre budget pour le développement des deux régions anglophones gérées par une agence spécialisée appelée : Agence pour le Développement du Southern  Cameroun (ADESC).

11 - Rendre la décentralisation effective sur l'ensemble du territoire national.

12 - Promouvoir et stimuler les mariages mixtes (anglophones-francophones).

13 - Enseigner dans nos établissements notre véritable histoire à nos enfants (de l'antériorité de la tutelle à nos jours).

Uniformiser notre système éducatif en lançant la professionnalisation de l'éducation à travers le pays.

14 - Battre notre monnaie baptisée le OUAND (En hommage à au Père Fondateur Ernest Ouandié) dans le strict respect de notre loi fondamentale (En son article 1 alinéa  3 qui stipule la prise en compte constante de notre bilinguisme dans la conduite des affaires de l'Etat.

15 - Mettre en place, la gestion numérisée, biométrique de notre fichier démographique sans oublier le renforcement d'une gouvernance équitable basée sur la méritocratie et la justice sociale.

Par ailleurs, Mpodol Jean-Marc Ngoss se dit prêt d'aller vers un fédéralisme à 10 grandes États adossés sur l'actuelle nomenclature administrative, au cas où toutes ces mesures ne peuvent pas contribuer à la préservation de l'unité du Cameroun. 

Alors nous sommes prêts à aller vers un fédéralisme à 10 grands États adossés sur l'actuelle nomenclature administrative, comme suit : 

1 - Centre 

2 - Sud

3 - Ouest 

4 - Nord-Ouest 

5 - Littoral 

6 - Sud-Ouest

7 - Est

8 - Nord

9 - Adamaoua

10 - Extrême Nord

Beni Kinkela
Journaliste et correspondant en RDC