En Algérie, une manifestation contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika a été empêchée ce week-end à Constantine. La loi autorise pourtant les manifestations à l'extérieur de la capitale. Mais le dispositif mis en place ne laissait aucune possibilité aux militants d'exprimer dans la rue leur opposition au maintien du chef de l’Etat à son poste.

Algérie : une manifestation anti-Bouteflika empêchée à Constantine

Algérie

En Algérie, une manifestation contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika a été empêchée ce week-end à Constantine. La loi autorise pourtant les manifestations à l'extérieur de la capitale. Mais le dispositif mis en place ne laissait aucune possibilité aux militants d'exprimer dans la rue leur opposition au maintien du chef de l’Etat à son poste.

Selon la loi, les manifestations restent interdites dans la capitale, mais l'état d'urgence a été levé en 2011 et les rassemblements sont possibles dans les autres villes du pays. Pourtant, samedi matin, à Constantine, les membres du collectif Mouwatana n'ont pas pu manifester.

Le collectif qui regroupe des militants et des personnalités de la société civile avait prévu d'aller à la rencontre des habitants et de protester contre un cinquième mandat du président Bouteflika.

Dès l'aube, la troisième ville du pays était complètement quadrillée par les forces de l'ordre. Des bennes à ordure de la ville avaient été déplacées pour bloquer le lieu de rassemblement. Certains membres du collectif ont été arrêtés avant même leur entrée dans la ville, d'autres ont été empêchés de sortir de leur hôtel.

Des mouvements sociaux régulièrement étouffés

Un premier rassemblement à Alger avait été empêché il y a un mois. Depuis le début de l'année, les manifestations des médecins résidents, mais aussi celles des retraités de l'armée, ont été régulièrement empêchées par les forces de l'ordre.

Dimanche, la Ligue des droits de l'homme s'est inquiétée des atteintes aux droits de manifestation, de réunion et d'association.

Rédaction
Journaliste